Passion-USAP

Forum non-officiel de l'USAP


    Montpellier Hérault Rugby Club

    Partagez
    avatar
    Porcu
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 229
    Réputation : 1
    Nation :
    Club :

    Montpellier Rugby Club Montpellier Hérault Rugby Club

    Message  Porcu le Lun 22 Déc - 17:41



    Maillots :


    Effectifs :


    Avants


    • N°1/3 : Baïocco Clément, Pilier français formé au club
    • N°1/3 : Douglas Bruce, Pilier écossais arrivé au club en 2008-2009
    • N°1/3 : Leleimalefaga Na'ama, Pilier samoan arrivé au club en 2007-2008 ( formé ?)
    • N°1/3 : Petit Sébastien, Pilier français arrivé en 2005-2006
    • N°1/3 : Thiart Danie, Pilier (Af'Sud) arrivé au club en 2008-2009
    • N°1/3 : Toleafoa Philemon, Pilier samoan arrivé au club en mi-saison 2005-2006.
    • N°1/3 : Van Niekerk Pieter, Pilier (Af'Sud) arrivé au club en 2008-2009
    • N°1/3 : Van Staden Eugène, Pilier (Af'Sud) arrivé au club en mi-saison 2007-2008

    • N°2 : Caudullo Joan, Talonneur Français formé au club
    • N°2 : Ladhuie Mickael, Talonneur Français arrivé au club en 2008-2009 ( 2007-2008 à l'usap )
    • N°2 : Rofes Fabien, Talonneur français arrivé au club en 2007-2008

    • N°4/5 : Gorgodze Mamuka, Deuxième ligne Géorgien arrivé en 2005.
    • N°4/5 : Goze Benjamin, Deuxième ligne Français arrivé en 2007-2008
    • N°4/5 : Hancke Drickus, Deuxième ligne (Af'Sud) arrivé en 2006-2007
    • N°4/5 : Macurdy Michel, Deuxième ligne Français arrivé au club en 2003-2004
    • N°4/5 : Uva Gonçalo, Deuxième ligne Portugais arrivé au club en 2006-2007

    • N°6/7/8 : Bost Vassili, Troisième ligne Français formé au club.
    • N°6/7/8 : Britz Warren, Troisième ligne (Af'Sud) arrivé au club à la mi-saison 2007-2008
    • N°6/7/8 : Chouchan Didier, Troisième ligne Français arrivé au club en 2006-2007
    • N°6/7/8 : Ouedraogo Fulgence, Troisième ligne Français formé au club.
    • N°6/7/8 : Picamoles Louis, Troisième ligne Français formé au club.
    • N°6/7/8 : Vallée Jérome, Troisième ligne Français formé au club.
    • N°6/7/8 : Wasserman Jérome, Troisième ligne (Af'Sud) arrivé au club en 2008-2009 ( arrivé au MHRC en 2007-2008 et après il est allé un demi saison au Blue Bulls)


    Arrières


    • N°9 : Marshall Justin, Demi de mélée Néo-Zélandais arrivé au club en 2008-2009
    • N°9 : Tomas Adrien, Demi de mélée Français formé au club.
    • N°9 : Tomas Julien, Demi de mélée Français formé au club.

    • N°10 : Bottini Santiago, Demi d'ouverture argentin arrivé au club en 2008-2009
    • N°10 : Todeschini Fédérico, Demi d'ouverture argentin arrivé au club en 2006-2007
    • N°10 : Trinh-Duc François, Demi d'ouverture français formé au club.

    • N°11/14 : Alcade Jean-Mathieu, Trois-quart aile français formé au club.
    • N°11/14 : Boussuge Jacques, Trois-quart aile Français formé au club.
    • N°11/14 : Brana Thierry, Trois-quart aile Français arrivé au Montpellier Hérault Rubgy Club en 2008-2009
    • N°11/14 : Dall'Igna Manoel, Trois-quart aile Français formé au MHRC.
    • N°11/14 : Kuzbik Sébastien, Trois-quart aile Français arrivé au club en 2005-2006
    • N°11/14 : Sarraméa Olivier, Trois-quart aile Français arrivé au club en 2006-2007
    • N°11/14 : Welsh Frikkie, Trois-quart aile (Af'Sud) arrivé au club en 2007-2008 ( puis un léger prêt au Blue Bulls)

    • N°12/13 : Lubbe Rickus, Trois-quart centre (Af'Sud) arrivé au club en 2005-2006 en provenance de Grenoble.
    • N°12/13 : Mirande Sylvain, Trois-quart centre Français arrivé au club en 2008-2009
    • N°12/13 : Rees Grant, Trois-quart centre (Af'Sud) arrivé au club en mi saison 2007-2008
    • N°12/13 : Smith Ollie, Trois-quart centre Anglais arrivé au club en 2008-2009 en provenance de Leicester.

    • N°15 : Mac Hugh Mark, Arrière Irlandais arrivé au club en 2007-2008
    • N°15 : Schutte Jacques, Arrière (Af'Sud) arrivé au club en 2008-2009



    Staff Technique :



    • Entraîneur(Manager Général) : Nourault Didier
    • Entraîneur Adjoint : Hyardet Alain
    • Entraîneur Adjoint spécialiste des mélés : Bes Didier
    • Manager Sportif : Aubac Bernard et Cazottes Gérard
    • Préparateur Physique : Ballesta Patrick
    • Préparateur Physique ( Adjoint ) : Chevalier Renaud
    • Adjoints logistique : Gasquet André et Escande Serge
    • Analyste vidéo-statisticien : Austruy Mathieu
    • Kinésithérapeute : Delrieu Laurent, Vezinhet Nicolas
    • Kinésithérapeute-Ostéopathe : Caradec Yann, Hubert Ronan
    • Ostéopathe : Mora Rodolphe
    • Chirurgien Orthopédiste : Guidicelli Pascal
    • Médecin Coordinateur : Dusfour Bernard
    • Médécin Orthopédiste : Tortorici Jean.

    Palmarès :


    Championnat de France Pro D2:

    • Vainqueur en 2003


    Coupe d'europe- Bouclier Européen
    :

    • Vainqueur en 2004


    Coupe de France Reichel A
    :

    • Finaliste en 2004


    Championnat de France - Espoirs :

    • Finaliste en 2007
    • Vainqueur en 2008


    Le Montpellier Hérault Rugby Club en bref :

    Date de fondation :1986
    Couleurs : Bleu et blanc
    Stade : Stade Yves-du-Manoir (15 000 places)
    Siège : Quartier Ovalie 500, avenue de Vanières 34070 Montpellier
    Président : Philippe Deffins
    Entraîneur : Didier Nourault
    Compétitions engagés : Top 14 et Challenge européen
    Site web : Montpellier Hérault Rugby Club
    Forum officiel : Forum officiel MHRC

    Petit Bonus : L'historique du Montpellier Hérault Rugby Club

    C'était Shinichi Kudo ! geek .


    _________________
    avatar
    Josep
    Administrateur
    Administrateur

    Masculin
    Nombre de messages : 350
    Localisation : Alenyà en Catalunya del Nord ...
    Humeur : Fan inconditionel, passioné donc de bonne humeur !
    Réputation : 0
    Nation :
    Club :

    Montpellier Rugby Club Re: Montpellier Hérault Rugby Club

    Message  Josep le Lun 12 Jan - 19:44

    Montpellier n'a pas le niveau

    Maintenant au moins, Montpellier sait. Il sait qu'il n'a pas le niveau des équipes du haut de tableau, celles qu'il bade et qu'il rêve de rejoindre. Toulouse et Clermont ont sèchement ramené le MHRC sur terre, et le club va maintenant devoir digérer cette cruelle désillusion. La trêve européenne ne sera pas de trop.

    Le constat est sans appel

    Trois points marqués, soixante-quatre encaissés, le bilan est sans appel. Alors que Montpellier espérait confirmer contre Toulouse et Clermont ses ambitions de haut de tableau, le club a été humilié deux fois par les deux meilleures équipes du championnat. Et doit se rendre à l'évidence, il est loin du niveau des prétendants au titre. Il est même assez mal embarqué dans la course à l'Europe, l'objectif minimal du début de saison. Et pourtant le MHRC avait placé la barre assez haute. Au mois de décembre, la prise de fonction du nouveau président, Philippe Deffins, s'était faite en grande pompe. Le patron du principal sponsor du club avait frappé fort avec un discours très ambitieux, presque tapageur : «On veut conquérir le Brennus dans les trois ans à venir. Nous avons actuellement le potentiel pour être dans les quatre premiers du championnat». Pour cela, il a réussi à conserver les quatre fantastiques (Ouedraogo, Picamoles, Trinh-Duc et Tomas, les quatre internationaux) et envisagerait de recruter Lionel Nallet et Sébastien Chabal. Mais en attendant, il s'agit de se montrer digne de ce nouveau statut sur le terrain. Et là le bât blesse.

    Des ambitions revues à la baisse

    Il a ainsi suffi de deux leçons reçues contre les deux finalistes de l'an passé pour comprendre que la place du club n'était pas encore tout en haut du classement. Et par la même doucher assez nettement les rêves de grandeur de cette jeune équipe, qui a peut-être manqué d'humilité, en tout cas de patience. Deffins plaide coupable : «On s'est donné des objectifs. Nous sommes obligés de revenir à des choses en dessous de ce que j'avais annoncé jusque-là. Ces deux défaites d'affilée nous mettent dans une situation délicate pour décrocher la quatrième place. J'assume les objectifs annoncés. Mais je suis peut-être un peu responsable de la pression qui pèse sur les joueurs. J'assume ma responsabilité au même titre que les joueurs et l'encadrement. Je fais mon mea culpa.» Curieux revirement de situation, d'autant que Montpellier devait s'attendre à souffrir face aux deux grosses machines que sont Toulouse et l'ASM. Mais plus que les résultats, c'est la manière qui inquiète, et qui fait dire que le chemin est encore long pour devenir grand.

    Personne ne le nie, et aujourd'hui les Héraultais font plutôt profil bas. Julien Tomas avoue : «On a vu tout simplement qu'on avait pas le niveau du carré magique, c'est tout. Il faut bosser.» François Trinh-Duc renchérit, dans un style plus direct : «C'est difficile, on sort de deux grosses branlées. Toulouse et Clermont, ce sont deux très bonnes équipes, mais il ne faut pas se chercher d'excuses, c'est de notre faute et il va falloir se remettre au boulot, arrêter d'afficher de grosses ambitions quand on arrive pas à avancer et à aligner trois passes.» Le capitaine Fulgence Ouedraogo est lui-aussi bien obligé de se rendre à l'évidence : «On est défaillants. Rien ne va, on subit tout. On n'a pas le niveau. On a vu la différence entre une équipe de haut niveau et nous.»

    Un potentiel évident

    Pourtant tout n'est évidemment pas à jeter à Montpellier, et ces deux accrocs ne doivent pas remettre en cause le bon début de saison du club, ni son formidable potentiel. Il s'agit juste de remettre les choses dans l'ordre, et de revenir au terrain après avoir travaillé les effets d'annonce. Là encore, les cadres du groupe ne se cachent pas, et ont déjà pointé les secteurs à travailler. Soit en substance les fondamentaux, comme le résume Trinh-Duc : «L'état d'esprit, on l'a, c'est bien beau mais ça ne suffit pas pour jouer au rugby. Il faut avoir une bonne conquête, un bon jeu au pied.» Julien Tomas est lui aussi lucide : «On est trop individuels dans nos enchaînements et on le paie cash. On voulait montrer une grosse envie et une grosse motivation, mais rien qu'avec ça, dans le haut niveau, on ne gagne pas.»

    Finalement c'est le capitaine qui résume le mieux la situation, en établissant une juste mesure entre les doutes nés de la fessée et le niveau intrinsèque de l'équipe : «Je sais qu'on est capables de mieux que ça. Toulouse et Clermont sont au-dessus, mais je ne crois pas qu'il y ait un tel écart avec eux. C'est dans les têtes.» C'est encore Ouedraogo qui met les choses au point par rapport aux discours ambitieux, en reconnaissant qu'il faut être réaliste: «Avoir des ambitions, c'est normal. C'est de la bonne pression. Viser le haut devrait nous donner de l'enthousiasme, et pas nous faire peur, pas nous restreindre comme ça. Maintenant, on ne va plus parler de demi-finale et ce sera difficile pour la Coupe d'Europe.» Montpellier apprend, et c'est aussi en digérant ces claques que le club grandira.

    Source :: l'équipe.fr

    «On a vu tout simplement qu'on avait pas le niveau du carré magique, c'est tout. Il faut bosser.»
    Ça pour bosser ils ont du boulot !


    _________________

      La date/heure actuelle est Ven 21 Sep - 6:45